04 décembre 2006

La mort de Condorcet

Antoine de CARITAT marquis de Condorcet (1743-1794) fut un enfant prodige de la science et un mathématicien de renom. A 17 ans, il publiait son premier essai. Puis il fut introduit dans les salons de la fin du 18e siècle par son oncle CONDILLAC et devint, peu à peu, une des personnalités les plus en vue de son époque : membre de l'Académie française, secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences, membre de nombreuses académies européennes, collaborateur de l'Encyclopédie, auteur de nombreux ouvrages... Il a déjà 43 ans... [Lire la suite]
Posté par ASSIFARNOLD à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2006

SUITE : La mort de Condorcet

Le 20 septembre 1791, Condorcet est élu député à l'Assemblée législative mais choisit de se réfugier quelque temps à Auteuil chez Anne Catherine Helvétius veuve du célèbre philosophe mort depuis quelques années. Dès 1789, Condorcet y avait amené sa jeune épouse. Sophie combla d'aise, par sa beauté, mais surtout par son érudition tout ce petit monde d'idéologues. Heureuse elle le fut de retrouver le jeune Cabanis élu en 1789 avec Jacques François Baudelaire un prêtre défroqué, officier municipal, tandis que l'un de leurs amis,... [Lire la suite]
Posté par ASSIFARNOLD à 17:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 décembre 2006

SUITE et Fin la Mort de CONDORCET

Le 8 juillet 1793 sur la dénonciation du moine défroqué Chabot un député du Tiers Etat, Condorcet est décrété d’arrestation par la Convention. Les scellés sont posés au 505 rue de Lille, où ils ont toujours leur appartement et bientôt à Auteuil. Condorcet a cependant réussi à fuir, tout d’abord caché chez la veuve Helvétius, puis emmené par Cabanis, Pynel et Garat rue des Fossoyeurs (actuelle rue Servandoni) au n°15 chez la veuve du peintre sculpteur Vernet après un court passage dans l’hôtel du ministère où Garat n’hésita pas à le... [Lire la suite]
Posté par ASSIFARNOLD à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2006

La maisonnette de Meulan et Mailla Garat

En septembre 1796, Sophie de Condorcet a rencontré Mailla GARAT qui s'est fait embaucher à la "Décade" et à la charge de suivre les séances des deux assemblées : celle des anciens et celle des cinq cents. Chacun y trouve un rôle, tant son oncle (Joseph GARAT) pour la politique étrangère, tant Cabanis pour la littérature étrangère, tant Marie-Joseph Chénier (frère du poète André Chénier guillotiné en 1794) pour la littérature française et Daunou pour la politique générale. Voilà donc de quoi réjouir le coeur du petit... [Lire la suite]
Posté par ASSIFARNOLD à 18:12 - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 décembre 2006

Mailla l'inconstant

Sophie a beau s'entourer de toute la bonne société de l'instant, Julie Talma,  Benjamin Constant, Baggesen, Salaville auteur d'une théorie sur la Révolution Française comparée à celle d'Angleterre, mais aucun ne lui fait oublier "l'incomparable" Mailla... Julie Carreau Talma l'amie chère de Sophie " Mon tendre ami tu sais bien que tes lettres ne peuvent que m'apporter du bonheur et tu sais bien aussi que ma tristesse t'en donnait à toi même et te portait même à cherche le monde pour t'en distraire... Oh... [Lire la suite]
Posté par ASSIFARNOLD à 15:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]